Kakariki de Nouvelle-Calédonie

Cyanoramphus saisseti

Présent uniquement sur ce territoire , nous ne connaissons qu'un seul éleveur amateur qui en détient en captivité .

Dans le milieu naturel, la population est en danger.

Longueur : 24 / 28 cm
Queue : 12 / 16 cm

Couleurs plus intenses que le Kakariki à Front Rouge.

 

Fabienne Starzinsky .
 

Crédit Photo : kakariki.over-blog.com
 
Témoignage
 
Une espèce peu connue en Nouvelle-Calédonie.

Ils vivent en groupe, dans le sud, et sur les terrains minier. Ils mangent les graines des forêts sèches.

Les groupes se séparent au moment de la reproduction : entre novembre et janvier.

Ils nichent dans les creux d'arbre. La femelle pond quatre à cinq oeufs, en général. Il y a une portée par an et s'ils ne sont pas dérangés ils pondront dans le même nid l'année suivante.


On peut les approcher facilement à l'état sauvage, mais il faut aller très loin dans les forêts pour les apercevoir. Ils ne viennent pas près des villages.

C'est très difficile de les reproduire en captivité. C'est pour cela que, cette année, je suis très heureux car j'ai eu deux bébés. Ils ont 15 jours et les parents s'en occupent très bien. Je suis le seul à avoir eu des petits en captivité au jour d'aujourd'hui.

 

Christian - kakariki.biz

 

 





 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site