Le Kakariki et les autres espèces .

Avant d'envisager d'installer votre Kakariki dans une volière communautaire avec d'autres espèces d'oiseaux , il faut se demander si la cohabitation est possible toute l'année , à certaines périodes , ou totalement déconseillée .

C'est un oiseau paisible et actif à la fois, sans agressivité , mais qui fera toujours face à une attaque sans esprit de recul , au risque d'y perdre la vie . Le courage du Kakariki n'est pas une légende .

Le Kakariki vit en parfaite harmonie avec tous les oiseaux dîts à " Becs Droits " de tailles identiques ou inférieures à la sienne comme les Canaris , les Moineaux du Japon et autres . Il convient simplement de prévoir une nourriture adaptée à chaque espèce .


La Calopsitte est à notre avis le seul " Bec Crochu " à pouvoir vivre toute l'année , y compris en période de reproduction et même si le risque 0 n'existe pas , avec un Kakariki .


En dehors de la période de reproduction , d'autres espèces de " Becs Crochus " peuvent accepter la présence des Kakariki , comme les Perruches Ondulées , les Croupions Rouge et d'autres de taille identique et pas trop agressives en temps normal . Il convient toutefois d'être prudent , voir très prudent et une bonne expérience des oiseaux est indispensable pour tenter ces cohabitations . Il faut bien connaitre les périodes de reproduction de chaque espèce , les signes annonciateurs de celles-ci et avoir toujours une volière libre pour transférer , parfois en urgence , vos Kakariki . Bref être un éleveur averti et compétent ayant une déjà longue expérience .

Ayez bien conscience que votre Kakariki sera toujours la victime mais jamais l'agresseur et qu'il se défendra " à mort " , sans chercher à fuire .
 
Joël Starzinsky .



Crédit Photo : kakariki.biz

Le Kakariki et les autres animaux de compagnie
Si comme beaucoup de propriétaires de Kakariki vous envisagez de les laisser voler librement dans une pièce de votre habitation à certains moments de la journée , vos chiens , chats et autres N.A.C sont tous sans exception des prédateurs de vos oiseaux .

La cohabitation libre avec un chat nous semble illusoire , même le plus habitué et le mieux éduqué des félins finira un jour par provoquer un drame et ceux qui disent le contraire ne l'ont tout simplement pas encore vécu .

Avec un chien , et même si comme nous le répéterons toujours le risque 0 n'existe pas , il y a beaucoup moins de danger . Comme dit plus haut , un Kakariki ne recule jamais y compris devant un chien 100 fois plus gros que lui et ça votre toutou , même de chasse , il ne comprend vraiment pas . Systématiquement votre Kakariki va lui foncer dessus et votre brave chien se stopper net , reculer puis aller voir ailleurs ou il est certain de ne pas trouver un Kamikaze à plumes qui se croit encore en pleine guerre du Pacifique . A terme chien et Kakariki vont au pire s'ignorer et au mieux cohabiter au point que votre oiseau se servira du dos de Médor comme perchoir .

L'une de nos amies éleveuse de chiens et ... de Kakariki , laisse ses oiseaux voler dans son salon plusieurs heures par jour . Ses deux Beaucerons ont une grosse gamelle d'eau dans cette pièce  , gamelle que les Kakariki en liberté considèrent comme leur baignoire privée . Si l'un de ces pauvres toutous a soif et oublie que les oiseaux sont perchés au-dessus du living , il a le droit à une attaque en règle de toute la bande et retourne fissa sur sa couverture . En revanche pour la gamelle de croquettes , Beaucerons et Kakariki mangent ensemble côte à côte .

 
Fabienne Starzinsky .


 

Témoignage .

 

Un matin , à peine lévé , je remarque une agitation anormale dans l'une de mes volières d'élevage ( en intérieur ) , celles de Kaka et Riki , l'un de mes couples TS dont la femelle couvait paisiblement ses oeufs au nid .
Au sol , Riki le mâle , saute dans tous les sens en poussant le cri d'alarme typique du Kakariki très , mais alors très , énervé .
Je remarque alors au fond de la volière une grosse souris dont je me demande encore comment elle a pu faire pour y pénétrer et mon Riki qui fait la danse du scalp digne des indiens d'Amérique autour du pauvre rongeur .
Je m'apprête à intervenir , la souris est de belle taille et pourrait facilement blesser gravement Riki , quand je m'aperçois que Kaka , la femelle , a quitté son nid et se trouve sur le plus haut perchoir de la volière à observer ce qui se passe au sol .
Là justement mon Riki vient de bloquer la souris juste au-dessous du perchoir ou se trouve Kaka qui brusquement se laisse tomber , comme un épervier sur un pauvre mulot , exactement sur la souris .
L'instant d'après , Kaka regagne son nid comme si rien ne s'était passé et Riki est déjà en train de boire à l'abreuvoir , les évênements lui ont donné soif .
Quant à moi , je n'ai plus qu'à ramasser le cadavre d'une souris , le crâne ouvert en deux , comme les pages d'un livre , tuée nette par une maman Kakariki .

 

Joël Starzinsky .

 


 


 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site